mercredi 04 octobre 2017

Conférence : Alain Cortat, des Éditions Alphil

MARDI 24 OCTOBRE, à 20h15 

à l'aula du CIFOM-CEFNA, rue de la Serre 62, 1er étage

Présentation de son activité d'éditeur et d'historien. Les choix éditoriaux des Éditions Alphil.

Comment fonctionne l’économie du livre régional? 

Quel est le parcours d’un manuscrit entre sa réception et sa mise en vente, etc.?

 

Alain Cortat évoquera aussi les grands changements de l'édition de ces dernières années : l'apparition de l'impression à la demande, du livre électronique, la question du libre-accès exigé par les universités pour les publications universitaires, etc. Ainsi que les fragilités des entreprises régionales, avec la disparition de plusieurs maisons d'édition neuchâteloises et la création de nouvelles entreprises éditoriales. 

Après des études aux Universités de Lausanne et de Fribourg-en-Brisgau (Allemagne), Alain Cortat a travaillé dans un programme du FNS à l'Université de Neuchâtel et à l'Institut l'homme et le temps de La Chaux-de-Fonds. Il a ensuite été collaborateur scientifique à la Commission indépendante d'experts : Suisse-Seconde Guerre mondiale (Commission Bergier). Il a travaillé une année à l'Université de Harvard à Cambridge, Massachusetts, USA, en 1999-2000. En 2004, il a obtenu une bourse de la Fondation Gerold et Niklaus Schnitter pour l'histoire des techniques de l'EPFZ. Il a été maître de conférences invité en 2005 à l'Université de Technologie de Belfort-Montbéliard (France) et chargé de cours en 2006-2007 à l'Université de Fribourg et collaborateur scientifique et chargé d'enseignement à l'Université de Neuchâtel de 2010 à 2014.

Parallèlement à son activité d'historien, il lance les Éditions Alphil, d'abord comme un loisir, puis cette activité devient une activité professionnelle à part entière. En 2009, suite à la croissance de l'entreprise, il s'associe à Jacques Barnaud et ils créent ensemble une SA et professionnalisent l'entreprise en engageant plusieurs collaborateurs.

Alain Cortat a été lauréat du Prix d'études postdoctorales de la Fondation Anne et Robert Bloch en 2006 et du Prix Bachelin 2013.